Passer au contenu de cette vue
Aide

Une histoire biblique des origines - Dieu a-t-il raté sa création ?

Qu’est-ce que le péché originel ? Pourquoi l’Eglise catholique interprète-t-elle le récit d’Adam & Eve en termes de chute et de péché ? La doctrine catholique serait-elle misanthrope ?

Début du cours: 02 oct 2017

S'inscrire au cours

Le site Croire.com est partenaire de ce MOOC.

A qui s'adresse ce MOOC

Ce MOOC s’adresse à tous ceux qui perçoivent le récit d’Adam et Eve comme l’un des plus grands récits fondateurs de l’histoire de la culture. Que l’on soit croyant ou pas, que l’on soit juif, chrétien ou musulman, le livre de la Genèse est un texte source. Son influence considérable est abondamment illustrée par l’histoire de l’art. Le mythe d’un âge d’or révolu traverse un très grand nombre de cultures et peut-être même toutes ; c’est un thème universel, pris en charge par la Bible d’une manière spécifique. L’envie de sonder les origines mystérieuses de l’humanité et les profondeurs de la sagesse biblique est un prérequis nécessaire au suivi de ce MOOC. Avoir une idée générale de l’organisation des livres qui constituent la Bible (en particulier l’articulation Ancien Testament – Nouveau Testament) peut être un avantage sans être une condition.

Le dogme du péché originel est une spécificité catholique. L’expression « péché originel » n’est pas dénuée d’ambiguïté. Ce thème est révélateur d’enjeux importants, puisqu’il engage une vision du monde, de l’histoire, de l’être humain et même de Dieu. Il nous fait parcourir deux mille ans de théologie chrétienne, émaillés de rebondissements et porteurs en même temps d’un message cohérent. Ce MOOC intéressera ceux qui s’interrogent sur la manière dont l’Eglise interprète la Bible. Le texte de la Genèse, témoin d’une sagesse ancestrale, appartient au patrimoine de l’humanité. Il ne peut néanmoins pas être lu sans que soient prises en considération les traditions qui ont produit ce texte et ses interprétations.

Objet du cours

L’objectif du MOOC est de montrer que le dogme du péché originel procède d’une lecture chrétienne des Ecritures et de l’histoire. S’il est dogmatiquement nécessaire de postuler quelque chose comme un péché originel, un certain nombre de questions resteront sans réponse (quelle est la définition du péché originel ? Qui donc est Adam ? Qu’a-t-il fait ? Pourquoi le mal ?), car le but de la théologie dogmatique n’est pas de fournir un système philosophique. Il s’agit donc d’entrer dans une démarche interprétative et d’intelligence de la foi.

Ce cours en ligne aborde un secteur de la théologie qui fait l’objet d’un travail intense de la part des théologiens, encore aujourd’hui. Il existe plusieurs compréhensions possibles du péché originel. Certaines de ces compréhensions sont en concurrence, au moins quant à quelques-uns de leurs aspects. Nous aurons besoin de rassembler, pendant notre parcours, des données de diverse nature (Bible, tradition, auteurs chrétiens majeurs, théologiens, conciles).

Le résultat attendu est une meilleure perception de l’« organicité » des vérités de la foi. Celles-ci forment un tout cohérent dans lequel s’inscrit opportunément le dogme du péché originel. Nous vérifierons que le centre du message n’est pas le péché mais l’annonce du Christ sauveur, le nouvel Adam.

Contenu du cours

Le cours se déroulera sur dix semaines suivies d’une évaluation finale et d’une séance de conclusion. Il explique l’histoire de la doctrine du péché originel tout en honorant les thèmes essentiels relatifs à cette question (historicité, mort, révélation, problème du mal, salut…). La thèse principale est la centralité du Christ ; la construction du cours n’est donc pas strictement linéaire mais elle implique des reprises.

En effet, un va et vient est nécessaire entre les données bibliques, l’histoire de leur interprétation et l’évolution de notre compréhension du monde. La Révélation n’est pas un texte figé mais un dévoilement jamais achevé de Dieu et de notre vocation ultime. Le péché originel, parce qu’il engage la question du salut et de son rapport à l’histoire, est un thème appelé à être fréquemment repris pour être compris à nouveau.

I. Parcours biblique

Semaine 1) Le récit de la Genèse
1. Les premiers chapitres du livre de la Genèse nous donnent nos coordonnées GPS (sabbat ; éthique ; histoire d’avant l’histoire)
2. Mythe et histoire : faire de l’histoire et parler de l’histoire
3. Lecture chrétienne du livre de la Genèse

Semaine 2) Au commencement
1. Création et commencement : fixer le cadre de l’Alliance
2. Parler des origines : savoir d’où l’on vient et savoir où l’on va
3. Création et péché originel : comprendre l’origine à partir de la fin

II. Tradition chrétienne

Semaine 3) Interprétation
1. Saint Augustin
2. Luther
3. Le concile de Trente

III. Vision catholique

Semaine 4) Éléments dogmatiques : le baptême
1. Le baptême enlève totalement le péché originel
2. La concupiscence n’est pas un péché
3. Le péché originel est-il un péché ?

Semaine 5) Éléments dogmatiques : le rapport péché - mort
1. Les « conciles » et le concile : Carthage, Orange, Trente
2. Le Catéchisme de l’Eglise Catholique
3. Il y a mort et mort

IV. Reprise systématique et prolongements

Semaine 6) Péché originel originant
1. Ce qui s’est passé : peut-on lire le mythe comme un livre d’histoire ?
2. Péché et mort (à nouveau) : l’homme devait-il mourir ?
3. Alliance et ombres : le projet de Dieu et le péché du monde

Semaine 7) Adam et le Christ ? Ou le Christ et Adam ?
1. Adam a-t-il existé ?
2. Le Christ, nouvel Adam
3. Fils d’Adam, fils de Dieu (péché originel originé)

Semaine 8) Le mal
1. Le mal et les maux
2. L’énigme est plus féconde que l’explication
3. Théodicée : Dieu convoqué devant notre tribunal

V. Le Christ : clé d’interprétation

Semaine 9) Le Christ, centre de l’histoire
1. Ténèbres et lumière, aux origines
2. Le Christ, lumière venue dans le monde
3. Le mystère de la Croix

Semaine 10) Le fruit était-il défendu ?
1. La vertu n’est pas fille de l’ignorance
2. L’arbre de vie dans la Bible
3. L’eucharistie

VI. Excursus

Semaine 11) Les philosophes et l’espérance
1. Immanuel Kant
2. Jean-Jacques Rousseau
3. Friedrich Nietzsche

Travail hebdomadaire

Le travail hebdomadaire est à l’appréciation de chacun. Cela représente un investissement de 30mn à 1h30 par semaine, dans la mesure où sont mis en ligne chaque lundi (et disponibles jusqu'à la fin du MOOC) :

  • Trois vidéos de cours à visionner et/ou télécharger ;
  • Une activité sous forme de cinq questions à réponse unique ou multiples ;
  • Des documents d'approfondissement à lire, visionner et/ou télécharger ;
  • Un travail dirigé hebdomadaire pour préparer la séance suivante ;
  • Un forum pour échanger avec les autres participants et interroger l’enseignant ;
  • À la fin de certaines parties du cours, un devoir de synthèse évalué par les pairs ;
  • Au terme du parcours, une évaluation finale en ligne suite à laquelle le participant pourra demander, en fonction de sa moyenne globale, une attestation de réussite numérique d’un montant de 15€, accompagnée d’un livret bonus au format pdf.

Outils à disposition

De nombreux outils pédagogiques seront à disposition des participants :

  • Un billet vidéo de l’enseignant et une illustration introduiront chaque séance du MOOC ;
  • Une foire aux questions mise à jour régulièrement répondra aux interrogations les plus fréquentes ;
  • Une newsletter hebdomadaire vous informera et vous guidera au fil du cours ;
  • Plusieurs interventions en direct de l'enseignant permettront de répondre à des questions présélectionnées ;
  • Il sera en outre possible de suivre le MOOC via sa tablette ou son smartphone ;
  • SINOD sera enfin présent sur Facebook et Twitter.

L'enseignant

Titulaire d’un DEA de philosophie (Paris IV) et Docteur en théologie (Grégorienne, Rome), le Père David Sendrez est professeur à l’Ecole Cathédrale du Collège des Bernardins, au sein de la Faculté Notre-Dame, de l’Institut Supérieur des Sciences Religieuses et des Cours publics. Aumônier de collège-lycée dans l’enseignement public à Paris, de 2011 à 2016, le Père Sendrez est actuellement vicaire à Saint Jacques du Haut-Pas. Son domaine de prédilection concerne la rationalité théologique.

Publications récentes

- Articles dans des revues à comité de lecture :

  • Le fondement de l’intelligence de la foi selon Karl Rahner, in Transversalités n°138, juillet-sept. 2016
  • A propos de Oser la bienveillance de Lytta Basset , in Revue théologique des Bernardins n°15, sept-déc 2015

- Recensions :

  • De François Euvé, Brigitte Cholvy, Jérôme Alexandre (dir.), L’action créatrice. Ce qu’en dit la Théologie, Paris, DDB, 2012, in Revue théologique des Bernardins n°11, mai-août 2014

Enseignements récents

- 2014-2015 :

  • Séminaires : Dieu créateur ; Théologie chrétienne des religions
  • Cours de licence : Balthasar – Rahner : la raison en théologie

- 2015-2016 :

  • Séminaires : Homme, image de Dieu ; Christologie

- 2016-2017 :

  • Cours : Évangile et dogme
  • Séminaire : Athéismes
  • Cours de licence : Théologie des XIXe et XXe siècles : Balthasar-Rahner

- A l’ISSR :

  • Cours : Création et péché originel (2e année)
  • Cours : Incarnation (2e année)
  • Cours : Lumen gentium (3e année)

- A l’Institut Catholique de Paris (Theologicum, cycle C) :

  • Cours : Foi et Révélation

Conférence récente

- Le développement du dogme dans la théologie catholique, 13 février 2016, Institut des Hautes Études du Monde Religieux (IHEMR)

  1. Numéro du cours

    04
  2. Organisation

    Théologie
  3. Début du cours

    02 oct 2017
  4. Fin du cours

    17 déc 2017
  5. Effort estimé

    30mn - 1h30